Courriel: Password:
• En apprendre plus • Inscrivez-vous maintenant • Mot de passe oublie?
Début Langue: Anglais | Francais
 Naviguer
Accueil / Le Cours / Quel palier de gouvernement? / Le gouvernement municipal / Avantages de niveau d’entrée
 
Avantages de niveau d’entrée

 
Paroles sages
« J’insiste pour dire que lorsque nous disons "national", nous ne voulons pas dire "fédéral". En effet, même si le gouvernement fédéral est responsable de questions nationales, le secteur municipal a également une portée nationale. Le processus que nous envisageons commence localement, une collectivité à la fois… »
Ann MacLean, présidente de la Fédération canadienne des municipalités.
 


 
Kim Campbell
La très honorable Avril Phaedra Douglas "Kim" Campbell


[ More ]
 


 
Sharon Carstairs
L’honorable Sharon Carstairs


[ More ]
 


Le gouvernement municipal représente l’ordre de gouvernement le plus près de la population. Il est généralement perçu comme le meilleur niveau d’entrée pour les femmes intéressées à devenir représentantes élues parce qu’il n’est pas nécessaire de quitter son quartier pour participer.


Les municipalités ont également de loin le plus grand nombre de représentants élus de tous les paliers de gouvernement.


Tel qu’indiqué, l’expérience du gouvernement municipal est souvent le point de départ pour accéder à d’autres paliers de gouvernement, car c’est là qu’ont commencé 25 % des députés de la Chambre des communes.


Une fois élue comme conseillère, préfète, maire ou directrice, vous pouvez exercer beaucoup d’influence sur la vie de votre collectivité. En voici quelques exemples :


  • Susan Freeman, sous-préfet du canton de Tay Valley Township, conseillère du quartier Sherbrooke et préfet du comté de Lanark dans l’est de l’Ontario: « Ce fut un immense sentiment de triomphe que d’être élue préfet du comté, la deuxième femme à l’être en plus de 150 ans. Ce qui m’a décidée à me présenter, c’est que mon conseil local était un fouillis… Depuis que j’ai été élue, j’ai influencé le processus décisionnel sur plusieurs questions importantes qui stagnaient depuis 5 à 10 ans… par exemple le 911, la planification des voies de contournement, l’expansion industrielle. J’ai également institué des politiques sur le resserrement des dépenses des conseillers et initié les prix d’excellence du comté… Les femmes peuvent accomplir tout ce qu’elles choisissent au niveau local. »

  • Pam McConnell, conseillère du quartier 28, Toronto Centre-Rosedale, a travaillé avec acharnement pour aider les personnes vulnérables et défavorisées, en particulier les enfants, au cours de ses 21 ans de vie publique. Elle a également utilisé son rôle de membre de la commission des services de police de Toronto pour améliorer les droits des femmes : « J’ai défendu les droits à l’égalité des femmes et j’ai proposé diverses motions concernant l’embauche de femmes policières, l’embauche de femmes de couleur comme policières, des motions pour l’établissement d’un processus d’entente des plaintes contre la police, des motions pour l’élimination de l’usage des profils raciaux, des motions pour la présentation de budgets ouverts et responsables, et de nombreuses autres. »

Et voici quelques canadiennes bien connues qui ont entamé leur impressionnante carrière politique au gouvernement local :


  • La très honorable Kim Campbell, seule femme au Canada à devenir
    Première ministre
  • Sharon Carstairs, première femme à diriger l’opposition officielle dans une
    assemblée législative canadienne


Imprimer cette page   | Commentaires?
 
  Haut de la page  
Copyright © 2005 | Courriel: info@osezvouslancer.com
   
Accueil
 
 
En apprendre plus
Le Cours
Bénévoles et contributeurs
 
 
 
       

 

 

Description: